lundi 27 mars 2017

Picasso Primitif : Exposition au musée du Quai Branly - Jacques Chirac

Picasso Primitif : Exposition au musée du Quai Branly - Jacques Chirac du 28 mars au 23 juillet 2017...
« L’art nègre ? Connais pas. » C’est sur le ton de la provocation que le peintre, sculpteur et dessinateur andalou s’efforcera de nier sa relation avec l’art extra-européen. Pourtant, et comme le montre sa collection personnelle, les arts d’Afrique, d’Océanie, des Amériques et d’Asie n’auront cessé de l’accompagner, notamment dans ses différents ateliers. En témoignent les documents, lettres, objets et photographies réunis dans la première partie de l’exposition, traçant selon un parcours chronologique, les intérêts et curiosités de l’artiste vis-à-vis de la création non-occidentale.

Crédits © Musée du Quai Branly - Pablo Picasso

Dans une seconde partie plus conceptuelle, Picasso Primitif propose une mise en regard des œuvres de l’Andalou avec celles des artistes non-occidentaux, en s’appuyant davantage sur une anthropologie de l’art que sur le constat de relations esthétiques. Le face-à-face qui en résulte dévoile les questionnements similaires auxquels les artistes ont dû répondre (les problématiques de la nudité, de la sexualité, des pulsions ou de la perte) par des solutions plastiques parallèles (la défiguration ou la déstructuration des corps par exemple). Le primitif ne s’entend alors plus comme un stade de non-développement, mais comme l’accès aux couches les plus profondes, intimes et fondatrices de l’humain. Lire ici

samedi 25 mars 2017

Salon du Livre de Paris

Le Salon, qui célébrera sa 37ème édition, a ouvert ses portes hier vendredi 24 mars jusqu'au lundi 27 mars inclus ; la matinée du lundi étant réservée aux professionnels.

Au cours de ces 4 jours qui rassemblent chaque année plus de 150000 amoureux de la lecture, vous aurez l’occasion de faire le plein de découvertes avec des auteurs reconnus ou en devenir, des éditeurs français et étrangers, des expositions ou encore des rencontres professionnelles.

Le Salon continue à évoluer et à réinventer sa stratégie éditoriale avec une nouvelle programmation qui donnera accès à de nombreuses animations mais aussi et surtout à de nombreuses rencontres avec des professionnels du livre et de l'écrit. Une belle occasion de découvrir les coulisses de l'édition et la diversité de ses métiers.

Cette année, le Maroc sera le pays invité d’honneur ! Il présentera une délégation de 30 auteurs reflétant la diversité et le dynamisme de la création littéraire contemporaine du royaume.


Bon week-end...

Crédits ici

mercredi 22 mars 2017

Jean- Jacques Goldman - Je voudrais vous revoir

Art Paris 2017 - L’Afrique à l’honneur : Exposition au Grand Palais - La nef

Art Paris 2017 - L’Afrique à l’honneur : Exposition au Grand Palais - La nef du 30 mars au 2 avril 2017...
Foire généraliste ouverte à toutes les formes d’expression, y compris le design, Art Paris Art Fair offre un aperçu de l’art d’après-guerre à nos jours, tandis que son approche thématique met l’accent sur la découverte : avec un éclairage sur la création artistique issue du continent africain, les expositions monographiques d’artistes avec Solo Show, la création émergente avec le secteur Promesses.

La sélection 2017 témoigne d’un rayonnement international accru avec 29 pays représentés (contre 22 en 2016) et 52% de présence étrangère. L’exploration des régions de l’Europe constitue l’un des axes de travail prioritaires de la foire avec cette année la venue de galeries de Barcelone (ADN Galería), Madrid (Galeria Alvaro Alcazar), Rome (Montoro 12), Knokke -Heist (Guy Pieters Gallery) ou Amsterdam (Flatland Gallery), sans compter la présence de 13 galeries issues des régions françaises comme la lilloise Cédric Bacqueville, la bordelaise D.X Galerie ou la strasbourgeoise J.P. Ritsch-Fisch. Sur le plan parisien, on note l’arrivée des galeries Philippe Gravier (avec un solo show spectaculaire de Sou Fujimoto), Sobering, Perpitch & Bringand, In camera qui rejoignent les enseignes contemporaines, piliers de la foire, comme les galeries Nathalie Obadia, Daniel Templon, Paris-Beijing, Rabouan Moussion. La présence des galeries d’art moderne est également renforcée avec les premières participations des galeries Frans Jacob (Amsterdam), Michel Descours (Lyon), Martin du Louvre (Paris), Galerie Bert (Paris) et le retour de Die Galerie (Frankfurt).

L’Afrique invitée d’honneur : un focus d’une ampleur exceptionnelle :
Depuis 2012, Art Paris Art Fair a su forger sa réputation par l’exploration de scènes étrangères peu ou pas présentées en France. Après la Russie, la Chine, l’Asie du Sud-Est et la Corée du Sud, Art Paris Art Fair met l’Afrique à l’honneur en 2017.

Confiée à Marie-Ann Yemsi, consultante culturelle et commissaire d’exposition indépendante, cette invitation offre un éclairage inédit sur les horizons artistiques africains contemporains tout en proposant d’autres perspectives qui s’inscrivent sur ce continent ou rayonnent ailleurs dans le monde.Lire ici


Crédits Flatland Gallery - Blue Turban de Hendrik Kerstens

lundi 20 mars 2017

Olga Picasso : Exposition au Musée National Picasso -Paris

Olga Picasso : Exposition au Musée National Picasso -Paris du 21 mars au 3 septembre 2017...
Prévue au printemps 2017 au Musée national Picasso-Paris en partenariat avec la Fundación Almine y Bernard Ruiz-Picasso para el Arte (FABA), l’exposition « Olga Picasso » reviendra sur les années partagées du couple qu’a formé Pablo Picasso avec sa première épouse, Olga Khokhlova, danseuse au sein des Ballets Russes.

L’exposition cherchera à mettre en perspective la réalisation de quelques-unes des œuvres majeures de Picasso entre 1917 et 1935, en resituant cette production dans le cadre de cette histoire personnelle, filtre d’une histoire politique et sociale élargie de l’entre-deux-guerres.
À travers une riche sélection de peintures, dessins, archives écrites et photographiques, l’exposition se déploiera sur deux étages du musée, soit environ 760 m². Lire ici


Crédits © Succession Picasso 2013 - Pablo Picasso, Portrait d’Olga dans un fauteuil, 1918

vendredi 17 mars 2017

Rodin - L’exposition du centenaire : Exposition au Grand Palais

Rodin - L’exposition du centenaire : Exposition au Grand Palais du 22 mars au 31 juillet 2017...
Auguste Rodin (1840-1917) est considéré comme le père de la sculpture moderne. A l’occasion du centenaire de sa mort , le Grand Palais présente une exposition de ses plus grands ses chefs-d’œuvre (Le Penseur, Le Baiser, les Bourgeois de Calais...).

Le parcours retrace les rêves et les gloires de ce poète de la passion, maître incontesté et monstre sacré . Entre scandales et coups d’éclat, il révolutionne la création artistique avant Braque, Picasso ou Matisse, et la fait à jamais basculer dans la modernité. L’exposition revient enfin sur son extraordinaire postérité auprès de générations d’artistes, de Carpeaux à Richier, en passant par Bourdelle, Claudel, Brancusi ou Picasso, donnant ainsi à voir et à comprendre la puissance de son génie. Lire aussi ici


Crédits © Musée Rodin - Auguste Rodin, Torse d’Adèle, 1884

The Weeknd - I Feel It Coming ft. Daft Punk

jeudi 9 mars 2017

Revoir le Congo et retrouver ses souvenirs ...

Hier soir, je regarde sur France 3, le documentaire « Muriel Robin sur la terre des bonobos », qui montre l’humoriste et un soigneur français dans leur effort pour s’occuper de bébés bonobos en République Démocratique du Congo. Au cœur de la forêt congolaise, deuxième poumon vert de la planète, on retrouve ces associations qui recueillent les bonobos orphelins ou malades pour les soigner et les aider à retrouver la vie sauvage.

Le peuple congolais doit être sensibilisé face à cette espèce aujourd’hui menacée. La situation reste cependant inquiétante puisque, les études l'indiquent, la population continue la chasse des bonobos pour la consommation de sa viande.

Dans un tout autre registre, cette émission m'a fait raviver les souvenirs du passé. Je m'aperçois que, peu à peu, mes souvenirs personnels commencent à s'affaiblir : d'abord à se mélanger à ce que je vis au jour le jour, puis à s'effacer doucement, pas complètement, mais tout de même...
Désormais j'ai plutôt le souvenir de mes propres souvenirs. Et les souvenirs les plus vivants et vigoureux à ma mémoire sont maintenant ceux de mes quarante dernières années.

Pendant cette émission, j'ai revu des lieux qui m'ont fait revivre de vieux souvenirs que je peux qualifier de nouveaux souvenirs. Et ceux-là, le jour où je commencerai à les oublier, cela voudra dire que l'heure est venue de ne plus chercher à empiler les souvenirs, à caresser mon passé, mais de vivre chaque minute au présent comme si c'était la dernière. La sortie ne sera plus très loin. Il faudra juste se dire que tout est bien...


Crédits Gilles Bassignac - Muriel Robin et Kinsele dans la nurserie, en République Démocratique du Congo.

mercredi 8 mars 2017

Envie...

C'est terrible quand l'envie nous prend ! Ce midi, justement, j'avais envie de déguster un bon boeuf bourguignon comme celui-ci mais... nos envies ne sont pas toujours satisfaites comme on voudrait. Alors, ça sera pour la prochaine fois, je l'espère.
Vous ne le savez sûrement pas, je suis gourmand de...


Crédits ici

Récital à deux pianos à Chambon La Forêt...

Je reçois un SMS de mon amie Pascale qui me renseigne sur un concert intéressant à découvrir absolument, un récital à deux pianos par deux musiciens talentueux, animés de la même passion du piano : Etsuko Hirose, pianiste japonaise initiée très jeune à la musique et Olivier Mallory, passionné de pianos et d’instruments anciens. Lire aussi ici.

Ce concert aura lieu le Samedi 25 Mars 2017 à 20h 30 à Chambon La Forêt Pensez à réserver, par téléphone au 06 73 33 78 40 ou au 06 14 22 73 49, ou par mail à musikachambon@gmail.com


Crédits Affiche du concert à deux pianos à Chambon La Forêt

vendredi 3 mars 2017

Lecture du moment : L'art presque perdu de ne rien faire de Dany Laferrière

Je vais bientôt commencer la lecture de "L'art presque perdu de ne rien faire " de Dany Laferrière.

Je ne sais pas trop comment qualifier ce livre. J’hésite entre un roman des idées et un essai lyrique. En tout cas, j’essaie de brasser ensemble mes réflexions, mes émotions, mes sensations comme mes rires et mes délires, car je n’ai pas l’impression qu’on arrête de vivre parce qu’on est en train de penser.

Si mes romans sont une autobiographie de mes émotions, ce livre, dans la même veine, est une autobiographie de mes idées. Ce que je pense n’est jamais loin de ce que je sens. Comme si toute cette philosophie me venait de la petite galerie de ma grand-mère, du fond de mon enfance. ( Dany Laferrière )

En mettant en scène ses idées, Dany Laferrière nous invite à regarder le monde comme lui, c’est-à-dire avec la naïveté de l’enfant et la roublardise de l’écrivain. Mais cet art de penser est aussi, et surtout, un art de vivre : l’art de rester immobile, l’art de ne pas oublier, l’art de capturer l’instant, l’art de manger une mangue...


Crédits Baudouin N'G - Lecture du moment : L'art presque perdu de ne rien faire de Dany Laferrière

jeudi 2 mars 2017

Georg Friedrich Haendel : Oratorio Jephtha

J'avais envie d'écouter l'Oratorio Jephtha ( Oratorio testament de Haendel ) : " Waft her,angels,through the skies ". Un oratorio de Haendel est toujours une promesse de bonheur musical...

La France dans laquelle je me reconnais ...

La France d'Aragon quand il écrit :
« Je vous salue, ma France, où les vents se calmèrent
Ma France de toujours, que la géographie

Ouvre comme une paume aux souffles de la mer
Pour que l’oiseau du large y vienne et se confie »

Par contre, quand j'entend « On est chez nous ! », j'ai honte, j'ai peur. Cette vocifération vomit le débordement d'une effrayante effervescence d’égoïsmes, de haines et de peurs. Lancer ce slogan, c'est renier quelques siècles d'histoire de la France.

Où est le « vivre ensemble » ? Je parle de celui qui permet de construire du lien entre les êtres humains et, dans le même temps, promeut la paix sociale. Ne rêvions-nous pas d’une société ouverte aux différences et au pluralisme ?

Pensées du matin ...

“ L'amitié est une religion sans Dieu ni jugement dernier. Sans diable non plus. Une religion qui n'est pas étrangère à l'amour. Mais un amour où la guerre et la haine sont proscrites, où le silence est possible. ” (Eloge de l'amitié - Tahar Ben Jelloun )

Crédits ici

mercredi 1 mars 2017

« 21 rue La Boétie » : Exposition au musée Maillol...

« 21 rue La Boétie » : Exposition au musée Maillol du 2 mars jusqu'au 23 juillet 2017...
Cette exposition "21 rue La Boétie" retrace le parcours singulier de Paul Rosenberg (1881-1959), qui fut l’un des plus grands marchands d’art de la première moitié du XXe siècle. Elle rassemble une soixantaine de chefs-d’œuvre de l’art moderne (Pablo Picasso, Fernand Léger, Georges Braque, Henri Matisse, Marie Laurencin...), pour certains inédits en France et provenant de collections publiques majeures telles le Centre Pompidou, le Musée d’Orsay, le Musée Picasso à Paris, ou encore le Deutsches Historisches Museum de Berlin, ou d’importantes collections particulières comme celle de David Nahmad.
De nombreuses œuvres sont directement liées au marchand, pour avoir transité par ses galeries, à Paris ou à New York, alors que d’autres renvoient au contexte historique et artistique de l’époque.

Conçue par Tempora et réalisée par Culturespaces, cette exposition bénéficie du soutien actif de la petite-fille de Paul Rosenberg, Anne Sinclair, auteur du livre éponyme "21 rue La Boétie" (paru aux Editions Grasset & Fasquelle, 2012).

Crédits Affiche de l'exposition "21 rue La Boétie" au musée Maillol...

Marchand d’art passionné, homme d’affaires avisé et amateur éclairé, Paul Rosenberg fut l’ami et l’agent des plus grands artistes de son temps, qui allaient devenir des maîtres incontestés de l’art moderne. Sa galerie mythique a servi de pivot à la peinture moderne en France, et plus largement en Europe et aux Etats-Unis.

La carrière de Paul Rosenberg permet d’appréhender sous un prisme nouveau le double tournant, dans l’histoire de l’art, que représentent l’émergence de l’art moderne, puis, dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale, le déplacement du centre mondial de l’histoire de l’art de Paris vers New York, en pleine crise de la Seconde Guerre mondiale. Mêlant histoire de l’art, histoire sociale et politique, l’exposition met en lumière un moment crucial du XXe siècle, dont Paul Rosenberg a été un témoin emblématique, à la fois acteur et victime. Lire aussi ici

Des nouvelles ...

L'autre jour, une amie, Mireille, m'écrit : " Bonjour Baudouin, comment ça va ? Je m'inquiète de ne plus vous lire... ".
Je réponds que tout va bien, sauf que le temps ralentit mon enthousiasme pour l'écriture.
Elle me rassure en ces mots : " Ah ! les beaux jours arrivent et nos jardins vont se réveiller bientôt. C'est agréable d'entendre que les oiseaux commencent à chanter et les premières fleurs du printemps vont bientôt apparaître...".

Je suis touché de sentir l’attention chaleureuse portée par mes amis à partager certaines réflexions.
Il est vrai que le froid semble vouloir partir. Dans quelques jours, nous allons pouvoir fêter l'arrivée du printemps. Vivement le printemps !


Crédits William Waldron
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...