jeudi 18 mai 2017

Choeurs éternels passe au Cinéma

Après six concerts gratuits qui ont accueilli chacun plus de 700 personnes dans l'église de Boiscommun ( et avant le septième concert qui aura lieu le 2 juillet ), Laurent Coignard et Chœurs éternels se lancent le 10 juin dans une nouvelle aventure : celle de nous amener à la musique par le cinéma.

Lui-même amateur de musique et fidèle habitué des concerts de Boiscommun, Jean-Jacques Malet, le maire de Bellegarde, lui rend à son tour l'invitation et l'accueille au Château de Bellegarde pour y projeter, en plein air et sur écran monumental de sept mètres par quatre, un chef d'œuvre peu connu de l'histoire du cinéma : Ludwig von B... .

Derrière l'initiale se cache le nom de celui qui est avec Mozart le plus grand musicien de l'histoire de la musique : Beethoven. Mais ce que révèle ce film, magistralement interprété par Gary Oldman dans le rôle du compositeur, c'est la vie difficile et tourmentée de ce génie sourd qui forme un véritable roman, à la fois fascinant et terrible...
Cette superproduction hollywoodienne est tout à la fois fidèle à l'histoire du musicien et aussi passionnante qu'une intrigue policière.

Après ce film, nul ne pourra plus entendre de la même manière cet hymne à la joie qui est désormais l'hymne officiel de l'Union Européenne.

Si le Château de Bellegarde est du XVIème siècle, son achèvement date du XVIIIème siècle et est donc contemporain de la vie de Beethoven. C'était donc le lieu idéal pour l'accueillir.

Le son sera produit en Dolby Surround System et c'est donc ainsi l'exacte sonorité de la création beethovenienne qui résonnera dans le parc du Château de Bellegarde.

Au cas où... les organisateurs ont prévu de présenter le film - s'il pleuvait - dans les dépendances du Château qui, à elles seules, valent le déplacement.

vendredi 12 mai 2017

Vivre caché pour vivre heureux ?

« Pour vivre heureux, vivons cachés ». Voilà une expression typiquement française mais a-t-elle un vrai sens ?

Crédits ici

mardi 2 mai 2017

Josué Mulumba ( Congo )

Envie...

Crédits ici

Lecture du moment : Crépuscule du tourment de Leonora Miano

Une amie me pousse à lire le roman Crépuscule du tourment de Leonora Miano. Vais-je vraiment le faire ? Je crois que oui...

De nos jours, quelque part en Afrique subsaharienne, au Cameroun peut-être, quatre femmes s’adressent successivement au même homme : sa mère, la femme à laquelle il a tourné le dos parce qu’il l’aimait trop et mal, celle qui partage sa vie parce qu’il n’en est pas épris, sa sœur enfin. À celui qui ne les entend pas, toutes dévoilent leur vie intime, relatant parfois les mêmes épisodes d’un point de vue différent.

Chacune fait entendre un phrasé particulier, une culture et une sensibilité propres. Elles ont en commun, néanmoins, une blessure secrète : une ascendance inavouable, un tourment identitaire reçu en héritage, une difficulté à habiter leur féminité… Les épiphanies de la sexualité côtoient, dans leurs récits, des propos sur la grande histoire qui, sans cesse, se glisse dans la petite. D’une magnifique sensualité, ce roman choral, porté par une langue sculptée en orfèvre, restitue un monde d’autant plus mystérieux qu’il nous est étranger… et d’autant plus familier qu’il est universel.


lundi 1 mai 2017

Pensée du jour ...

“ Le temps mène la vie dure à ceux qui veulent le tuer. ” ( Jacques Prévert )

Crédits DR - Jacques Prévert, Paris 1955 par Robert Doisneau

jeudi 6 avril 2017

Exposition ART-GENS à Cerdon du Loiret

L'association Sarcelle et bout d'ficelle organise son 8ème parcours d'art contemporain « ART GENS » les 22 et 23 avril à Cerdon du Loiret.

Cette exposition d’art moderne et contemporain est montrée, dans tout son éclat, grâce aux habitants du village qui prêtent leur lieu pour présenter une exposition atypique qui se visite sous forme de parcours au cœur du village, dans des lieux insolites et détournés tels que granges rénovées, préau, gîte, jardin..., chez les « gens », d'où le nom de la manifestation « ART GENS ». C'est l'occasion de découvrir le talent des onze artistes invités, parmi eux des peintres, sculpteurs, céramistes...

La manifestation sera ouverte au public de 10h à 19h sans interruption, en accès libre et gratuit.


mercredi 5 avril 2017

Ressenti...

Je confie à mon blog ce billet édité en février 2013, et qui est de plus en plus d'actualité...

Je suis fichu, ai-je tout de suite pensé quand on m'a posé la question de savoir si j'ai envie de retourner dans mon pays pour voir les miens.

Quelles cordes sensibles cette question a-t-elle fait vibrer et quels processus d’interrogation a-t-elle déclenché chez moi ? Une chose est sûre : cette question me paraît cruciale et profondément personnelle. J'ai vraiment très envie de retrouver mon pays, avec lequel j'ai plus ou moins rompu pendant un peu plus de quarante ans. Je n'ai jamais cherché à refouler cette question mais j'estime simplement qu'il faut être prêt moralement, psychologiquement et psychiquement pour rédécouvrir son passé. C'est pas facile de replonger dans son passé, de retracer l'histoire de sa famille et revivre cette partie quasi-amputée de son être.

En même temps, je ressens et comprends la tristesse que doit représenter pour mes sœurs, mes frères, mes parents (mes vieux parents) les conversations et les complicités que nous n'avions pas eues pendant ces longues années. Et à mesure que s'accumulent les mois et les années, ou plutôt qu'ils se délitent, comme ces photographies qui jaunissent et s'affadissent, il me semble que s'amenuise entre nous la connivence, du moins le fil conducteur.

Je dois dire que j'éprouve une peine de révéler ce tiroir intime et bouleversant de ma vie. Puisse en tout cas cet état ne pas compliquer les choses et proposer à ma vie un cadre aussi serein que possible.


Crédits ici
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...